Mort d’un salaud

Publié le par Yves-André Samère

Je détestais ce sinistre pitre pas drôle qui avait pris comme pseudonyme Jean-Yves Lafesse (on voit la qualité de son humour). Et France Inter, qui ne le connaissait pas du tout, a eu le culot de dire qu’il n’était « Jamais méchant ». Or c’était tout le contraire, et je l’ai haï depuis le jour où je l’ai vu suivre dans la rue une petite vieille dont le dos, cassé, la contraignait à se mouvoir pliée en deux.

On nous assure qu’il faisait rire. Si ce spectacle digne d’un nazi vous fait rire, je vous plains ! Il vient de mourir aujourd’hui, à l’âge de 64 ans. Bon débarras !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :