Obama et moi

Publié le par Yves-André Samère

Je suis en train de terminer Devenir, l’autobiographie de Michelle Obama, et, dans le dernier chapitre, je trouve cette phrase au sujet de son mari : « Il peut passer d’un livre à l’autre parmi les six ou sept qu’il lit en même temps et jeter ses journaux par terre ». Bien.

Je ne me compare pas à Barack Obama, et j’ai peu de chance d’accéder un jour au poste de président des États-Unis (surtout parce que je devrais prendre l’avion pour me rendre sur place, et que cette perspective me glace). Mais je dois dire que, moi aussi, je lis depuis toujours six ou sept livres en même temps – un de ces jours, je vous en donnerai la liste –, et je jette bien mes journaux par terre. Si vous voyiez ma chambre... Mais passons.

Pourquoi lire plusieurs livres en même temps ? Parce que j’évite ainsi la fatigue et la monotonie. En général, je me lasse très vite si je ne lis qu’un seul texte, et j’ai commencé à utiliser ce système à dix-huit ans, dès mon entrée dans le monde des adultes, sans jamais en changer.

Naturellement, je ne suis pas le seul, mais, dans mon entourage, je ne vois personne qui procède ainsi. Peu importe, cette habitude, qui a tourné à la manie, ne fait de mal à personne. Je vais donc continuer. Après tout, qui est-ce que cela gêne ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :