Pas de brioche pour la reine !

Publié le par Yves-André Samère

Parmi les nombreux reproches faits à la reine Marie-Antoinette, tels que les rapportent certains historiens, le plus célèbre et le plus venimeux est certainement le propos qu’on lui attribue en octobre 1789, lorsque la Révolution des femmes s’invite sous ses fenêtres à Versailles.

L’Histoire, ou ce qui est considéré comme telle, retient que, lorsque les femmes qui manitestaient sous ses fenêtres à Versailles lui demandèrent que le problème de la disette de pain soit réglé, la reine aurait répondu ainsi : « S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche ! »

La reine, en réalité n’a jamais prononcé cette phrase, dont la citation n’apparaît d’ailleurs pas dans les écrits de l’époque, même pas dans ceux des principaux révolutionnaires. Rectifions : ce propos, en fait, est extrait des Confessions de Jean-Jacques Rousseau, et date de 1782, donc bien avant ces évènements. Rousseau écrit ceci : « Enfin je me rappelai le pis-aller d’une grande princesse à qui l’on disait que les paysans n’avaient pas de pain, et qui répondit : “Qu’ils mangent de la brioche” ». Notez que son auteur ne précise pas qui est cette « grande princesse », et que cette phrase injurieuse a été probablement inventée de toutes pièces. Mais beaucoup y ont vu une réflexion lancée par la reine, à qui on l’attribuera, à tort.

Mais on a fait pis lors de son procès, commencé le 3 octobre 1793, où elle fut accusée d’inceste avec son fils, le jeune Louis XVII !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella bernard 19/07/2021 16:18

Les fausses nouvelles , ce n"est pas nouveau !