Vaccination obligatoire

Publié le par Yves-André Samère

Je ne suis pas du genre à distribuer des félicitations aux chefs d’État, surtout le nôtre, que je considère à la fois comme un démagogue, un baratineur et un mauvais décideur.

Donc, aujourd’hui, je fais une entorse à mes habitudes, pour le seul point de son discours d’hier soir, celui concernant l’obligation de la vaccination chez les « soignants », point renforcé par Véran, ministre de la Santé. Celui-ci a en effet renchéri sur le discours présidentiel, en disant ceci : « Si vous êtes soignant et que vous n’êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus exercer et vous ne serez plus payé ». Rappel, la date limite est fixée au 15 septembre, ce qui est déjà un cadeau, selon moi.

Bien entendu, des tas de professionnels de la santé vont râler (ils ont commencé), mais soyons logique : lorsqu’on prétend vacciner les autres, on DOIT commencer par soi-même. Et je comprends mal ce que hordes d’imbéciles, le minable troupeau des Antivax, prétendent décider pour les autres en se refusant à une action qu’ils appliquent à autrui.

On comprend parfaitement que la menace de ne plus payer les récalcitrants va peser lourd dans la balance des convictions. Mais il fallait l’agiter, cette menace. C’est donc fait, et bien fait.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella bernard 13/07/2021 17:46

Je suis d'accord avec vous . J' apprécie aussi la belle unanimité que font , en ce moment ; madame Le Pen ,Dupont-Aignan et Mélanchon , contre les dispositions prises par le président !

Yves-André Samère 14/07/2021 09:11

Comme quoi, on peut être chef de parti, et stupide.