Ça chauffe, chez moi !

Publié le par Yves-André Samère

Hier, petite révolution chez moi. Oui, chez moi, les révolutions sont toujours minuscules. Et comme mon chauffe-eau (on dit « la chaudière murale » quand on veut paraître au courant) avait décidé de se croiser les bras et de ne plus délivrer que de l’eau froide, je me suis résolu à en acheter une autre pour une somme modique, c’est-à-dire à en faire l’emplette auprès d’un autre commerçant que celui qui avait installé, au temps du Jurassique, le bidule tombé en panne.

Donc, deux installateurs sont venus chez moi, apportant l’appareil de rechange, et l’ont installé, ce qui a pris... quatre heures. Obstacle : il urgeait de couper l’arrivée de l’eau, et le robinet permettant de faire cela se trouve à la cave, dont je n’avais pas la clé. Aussi, l’un des deux techniciens a pris sa voiture et il est allé jusque chez le syndic de l’immeuble, à des kilomètres de chez moi, et qui a bien voulu lui prêter la précieuse clé.

Après cela, tout a fonctionné comme sur des roulettes, la nouvelle chaudière a été mise en place, et, miracle, elle fonctionne !

(J’ai filé un bon pourboire aux deux gars, dont je précise qu’ils étaient arabes, histoire de caser ici un coup de patte en direction de l’extrême droite, qui voit en eux des islamistes terroristes et assassins d’enfants. Pas certain que s’ils avaient été gaulois, je n’en serais tiré à si bon compte)

Bon, tout cela est passionnant, mais je ne savais pas quoi écrire ce soir pour conserver mes millions de lecteurs. Demain, je tâcherai de faire plus palpitant. Une vidéo de Macron discutant avec des zozos sur YouTube ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Nous sommes frère et sœur de chaudière : la mienne s'est mise en panne il y a une semaine. Téléphoné au plombier, en plein mois d'août j'avais des doutes, rendez-vous le lendemain à 11 heures. Inespéré. Le gars (gaulois) est arrivé à 10 heures, a installé un brûleur d'occasion car d'après ce que je lui avais décrit il pensait que c'était cela. Rendez-vous une semaine après pour le brûleur neuf, rendez-vous honoré et brûleur neuf.
D'une, il aurait pu me fourguer le brûleur d'occasion sans que je m'en rende compte, et de deux intervention rapide. Que vouloir de plus ? Ah si, on a discuté musées, files d'attente et exposition à Aix en Provence.
Répondre
Y
J’ai eu à peu près la même chose : même avance au rendez-vous, et une chaudière entièrement neuve. Il faut dire qu’elle faisait son âge, je ne l’ai jamais donnée à réparer depuis vingt-et-un ans. Désormais, elle vivra plus longtemps que moi !
G
Coquilles au premier paragraphe ( une autre) et troisième (mise en place).
Répondre
Y
Merci. J’ai corrigé.