Des sous-hommes et des dieux

Publié le par Yves-André Samère

Difficile de ne pas voir le crétinisme de ces admirateurs d’un joueur de football qui a réussi à se faire embaucher dans une équipe française. Eh oui, la venue d(e/u) Messi ressemble à un miracle fabriqué en vue de faire passer les Français pour des dingues, voire de les assimiler à de sombres débiles mentaux.

Mais en quoi le football est-il admirable ? Et surtout, en quoi l’abdication du bon sens est-elle un progrès ? La médiocrité placée sur un socle et vue comme une religion, c’est légèrement inquiétant. Redescendez sur terre, pauvres humains, avant que vos propres enfants prennent conscience du vide qui règne dans vos cervelles.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
Cela fait lus de 2000 ans que ça dure ; panem et circenses ! Juvenal l'avait dénoncé , du pain et des jeux et le peuple est contant . Ce système c'est l'évergétisme; autre nom du clientélisme , l'empereur avait la paix, pourquoi changer !
Répondre
Y
Blanquer va certainement officialiser tout ça. Il est tellement efficace !
Y
Eh oui. Mais à présent, l’empereur est pire.
K
Vous n'êtes pas sans savoir que l'unité légale de distance (ou de longueur) est le "terrain de football" et que l'unité de volume est "la piscine olympique"
Adieu les bonnes vieilles unités MKS de mes études .
Répondre