Halloween, quésaco ?

Publié le par Yves-André Samère

Pourquoi diable devrait-on « fêter Halloween », réjouissance qui n’intéresse que les anglophones et n’a jamais diverti les Français ? Mais les médias ont tant insisté sur la quasi-obligation de célébrer cette sottise, qu’elle a fini par se répandre, au point que désormais, jusqu’à la radio nationale en fait une vraie date à inscrire dans nos agendas.

Cela ne va pas sans adopter un langage qui ne nous est pas familier, et auquel nul ne comprend un traître mot. Il est certain que cette innovation manquait à notre civilisation !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

K
Pour ajouter un petit "plus" sur les curés polonais, juste deux remarques faites par un responsable de l'église:
- Les petites filles qui se déguisent pour halloween seront des prostituées plus tard.
- le port du pantalon pour les jeunes filles est à proscrire car il n'est pas dans la tradition polonaise
- l'école n'est pas vraiment utile pour les jeunesfilles, leur seul rôle est d'enfanter et d'élever les enfants
-etc
C'est un festival journalier de conneries issues du moyen âge le plus obcurantiste.
Répondre
Y
Ils ont copié sur les talibans !
(Chopin a bien fait de quitter la Pologne définitivement, pour aller mourir Place Vendôme)
K
Içi, au fin fond de la Pologne ultra catho et de plus en plus fasciste, les curés ne décolèrent pas contre halloween et ses "célébrations". Ce sont surtout les grandes surfaces qui vendent un monceau de merde "made in china" pour les enfants, qui récupèrent le gros de l'argent !
Répondre
Y
Pour une fois que les curés s’en prennent à la bêtise venue des États-Unis (et de la Chine), pardonnons-leur – comme Dieu le fera certainement !