Les intermèdes inutiles

Publié le par Yves-André Samère

Pourquoi les animateurs de radio se croient-ils obligés de truffer leurs émissions de chansons enregistrées sans aucun rapport avec le contenu de ce qu’ils diffusent ? Ils le font tous, absolument tous, sans parvenir à persuader leurs auditeurs de l’utilité de ce gadget sonore. En réalité, seul Jacques Chancel, il y a très longtemps, s’abstenait d’insérer ce type d’intermède dans le menu de ses Radioscopies. Mais tous ses successeurs, même les meilleurs comme Claude Villers, ont succombé à la tentation, incitant les auditeurs à baisser le son ou à changer de longueur d’onde.

De nos jours, cette épidémie est sans remède, et les auditeurs désertent.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :