Qui a inventé la clémentine ?

Publié le par Yves-André Samère

J’ai commencé hier soir la lecture du livre de Michel Cymes, Vivez mieux et plus longtemps. Assez vite, je suis tombé sur un paragraphe où il fait l’éloge de la clémentine, ce fruit assez proche de la mandarine, mais sans pépins. Voici ce passage : « Elle a été inventée en Algérie, à Oran, par un religieux : le père Clément. D’où son nom ».

Désolé, cher docteur, mais la clémentine n’a pas été inventée à Oran ! Je suis bien placé pour le savoir, car j’ai vécu plusieurs mois à l’endroit où Clément l’avait développée, et c’est à Misserghin, petite bourgade à douze kilomètres au sud-ouest d’Oran. C’est là qu’une communauté de moines s’était installée, et Clément y vivait – il y est d’ailleurs mort, et a été inhumé sur place.

L’invention de Clément a été bénéfique, car les moines y ont gagné une fortune, au point de pouvoir y édifier leur église, dotée d’un orgue sur lequel j’ai eu l’occasion de jouer, sans être dérangé le moins du monde. Leur jardin est de taille respectable, et on pouvait y cueillir autant de mandarines qu’on désirait. C’était délicieux !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :