Réseaux A-sociaux

Publié le par Yves-André Samère

Pourquoi les dénommés « réseaux sociaux » sont-ils ainsi baptisés ? Les deux termes qui composent cette expression me semblent, séparément, inadéquats.

D’abord, le nom réseaux n’a pas le sens qu’il possèderait dans un langage normal. Parce qu’un vrai réseau ne ressemble en rien à ce que cette association sémantique voudrait désigner. Dans un réseau, tous les membres se connnaissent, ce qui est le contraire de ce qui est constaté dans la réalité, où l’on ne rencontre jamais les autres participants. Chacun y reste dans son coin, pour y insulter son voisin en toute impunité. Il faudrait sans doute chercher un autre terme !

Et l’adjectif sociaux, que vient-il faire ici ? Il suffit de parcourir un exemplaire de cette activité, par exemple dans le courrier des lecteurs d’un quelconque journal, pour constater l’évidence : chacun y déteste tous les autres ! Un vrai champ de bataille, qui tourne souvent au carnage !

Réseaux sociaux, profondément ridicule, est donc à oublier.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :