Tapie, escroc ET ministre

Publié le par Yves-André Samère

Bernard Tapie est mort ce matin, du cancer qu’il traînait depuis quatre ans.

Les radio-télés rivalisent de regrets, comme s’il avait été un homme honnête. En fait, c’était bel et bien un escroc, qu’un autre escroc, Mitterrand, avait nommé ministre, ce qui lui avait valu un séjour en prison. Ultérieurement, Tapie avait failli écoper d’une peine de cinq ans de prison pour une autre affaire, que la Justice n’a jamais eu le temps de régler.

Mais pourquoi France Inter a-t-elle consacré tout son journal de dix-neuf heures à ce repris de justice ? C’est très simple, et on l’a vérifié avec les sempiternels micro-trottoirs marseillais dont ce journal radiophonique a été truffé : parce que Tapie avait acheté l’équipe de football de Marseille. Rien de plus !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :