Ma puce ?!

Publié le par Yves-André Samère

J’aimerais être dialoguiste, chargé de mettre au niveau convenable toutes les répliques gribouillées par les auteurs de cinéma et de télévision, tout particulièrement chargés d’alimenter les films et téléfilms qu’on destine à un public pas très exigeant – majoritaire.

Et savez-vous en quoi consisterait l’essentiel de mon travail ? À effacer le travail des très nombreux imbéciles qui font parler, si on peut dire, les personnages chargés d’ânnoner les dialogues qu’ils devront ensuite régurgiter face à la caméra (et surtout face aux micros).

Or, en premier lieu, ce que je ferais disparaître avant tout autre résidu des verbiages commis par les auteurs, ce serait les multiples répliques dans lesquelles un père de famille appellerait sa fille « ma puce ».

J’ignore ce qui peut passer par la tête de ces crétins sans imagination, pour croire dur comme fer que c’est ainsi qu’on s’exprime dans les familles françaises. Certes, moi-même, je n’en ai aucune idée, n’ayant jamais eu de sœur, mais j’ai peine à imaginer un père assez grossier pour rabaisser à ce point la chair de son sang.

À moins, évidemment, d’avoir été assassiné par sa propre fille dès la première occurrence de cette grossièreté. Ce qui ne serait jamais qu’un redressage de tort valant à la rejetonne la Légion d’Honneur, pour le moins.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
Bonjour, selon le lexique des règles typographiques, on écrit « Légion d'honneur » (pas de majuscule à « honneur »). Comme l'écrivez dans un autre billet, attention à l'emploi abusif de la majuscule.
Répondre
Y
Lire l’article www.legiondhonneur.fr. La majuscule est dans le titre.