Noms de professions ridicules

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, sur France Inter, Juliette Binoche était invitée dans l’émission de Nagui. Et, mise sur le sujet de l’écologie dont elle se dit adepte, elle embraye sur le glyphosate, casant cette perle qui consiste à prétendre que ce produit éminemment nocif a été créé par Bill Gates !

On sait d’où vient ce monstrueux bobard : il a été lancé par ce film de propagande, Hold-up, il y a un an ou plus, film fabriqué pour flanquer la pétoche aux plus crédules des téléspectateurs, dont beaucoup ont marché dans la combine.

Il est bien évident que Bill Gates n’a jamais eu la moindre intention de participer à la fabrication de ce poison, et que le glyphosate est l’œuvre d’escrocs visant à répandre toutes les légendes « bien intentionnées » qui trainent partout, à commencer par la destruction des tours jumelles à New York il y a vingt ans (on avait raconté que c’était le gouvernement de Washington qui en avait été le responsable, afin de diminuer le nombre de pauvres qui encombrent la Terre !).

Il y a bien longtemps que je tiens Juliette Binoche pour une gourde, capable de gober n’importe quelle théorie imbécile, et qu’elle est à mettre dans le même panier que Marion Cotillard, Bigard et autres débiles mentaux. Je l’avais d’ailleurs allumée dans une de mes notules, après son discours en mai 2010, au Festival de Cannes (discours à lire ICI).

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

F
En voilà déjà un :
Copieur-colleur !
Ayant, en l'occurrence, failli dans son office...
« Raaaaaah, gnngni », comme aurait dit Monsieur De Mesmaeker,
Répondre
Y
Les copieurs-colleurs abondent, dans les médias. Mais je ne sais comment intégrer cette expression dans mon texte : où la caser ?