Les désagréments de l’hôpital

Le plus désagréable, à l’hôpital, c’est la nourriture et le bruit. Passons sur la nourriture, inutile que je vous fasse un dessin, et le bruit, j’en parle au paragraphe suivant. Précisons que le personnel soignant est inattaquable, car les infirmières,...

Lire la suite

Je boycotte le Festival de Cannes

Pas question que, ce soir sur France Inter, je suive le compte-rendu que Le masque et la plume va faire du Festival de Cannes et de son palmarès. Des bons festivals de cinéma, j’en connais des tas : Venise, Berlin Toronto, San Sebastian, Locarno... Mais...

Lire la suite

Les deux salopards

Je sais bien que les salopards vont par douze, mais contentons-nous de deux, pour l’instant. Le premier est ce sinistre imbécile dont j’ai toujours refusé de voir la gueule de raie s’insinuer sur mon écran de télévision, et qui a feint d’écrire une lettre...

Lire la suite

Encore une faute d’Académicien !

Même à l’hôpital, il n’est pas interdit de se marrer un brin. Par exemple, vous savez peut-être que j’adore trouver des fautes de français chez les grands auteurs, comme ici, dans le Candide de Voltaire. Aujourd’hui, j’en trouve une belle chez Amin Maalouf,...

Lire la suite

Brancardiers et infirmiers

Le personnel des hôpitaux est très largement féminin. Le seul secteur uniquement masculinisé, à ce que j’ai vu, est celui des brancardiers, tous des types costauds adroits, prévenants et serviables, et qui ne cessent de déplacer des patients d’un service...

Lire la suite

Mon opération

Ce matin, on m’opère, afin de remplacer mes deux artères iliaques (celles qui envoient le sang aux membres inférieurs), mais mon chirurgien, le docteur Mohammad Oroudji, possède une solide réputation, et je ne crains rien. Il est passé me voir hier dans...

Lire la suite

Premier jour d’hôpital

Le taxi qui devait hier me conduire à l’hôpital était en avance d’un quart d’heure, mais, cette fois, j’étais prêt (pas comme la fois précédente, où, dans ma précipitation, j’avais oublié de prendre mon smartphone, et suis resté le bec dans l’eau, une...

Lire la suite

Quand la Poste se modernise

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? En vertu de ce principe, la Poste s’est mise au régime soviétique. Naguère, pour y retirer de l’argent, vous présentiez votre carnet de chèque et votre carte d’identité. Aujourd’hui, parce que le plafond...

Lire la suite

Tourisme de santé

Cet après-midi, un taxi viendra me chercher pour m’emmener dans un hôpital de la banlieue sud, où je serai opéré après-demain. Oui, les coups de bistouri, on ne s’en lasse pas, c’est comme les injections d’héroïne. Espérons que le chirurgien sera sobre,...

Lire la suite

1 2 3 > >>