007

Publié le par Yves-André Samère

(Si mon titre vous semble sibyllin, pensez au « permis de tuer » qui, selon l’auteur des romans de James Bond, était attaché à ce matricule)

Au chapitre des coutumes bizarres, je vois régulièrement celle-ci : dans votre immeuble, un de vos voisins a collé sur la porte du couloir menant à l’escalier un avis disant à peu près « Ce soir, nous comptons fêter un anniversaire, et nous allons faire du bruit. Nous nous excusons par avance du dérangement causé ».

Traduction dans l’esprit de ces blaireaux : on s’excuse par avance, DONC on induit que vous nous donnez la permission de vous casser les pieds jusqu’à une heure avancée de la nuit. Or, visiblement, votre bénédiction, on ne vous la demande pas.

Ma traduction à moi : nous avons envie de vous marcher sur la tête, mais comme on vous en avertit par avance, vous n’avez rien à dire.

Je suggère que les terroristes qui ont posé la nuit dernière une bombe à Boston en prennent de la graine : la prochaine fois qu’ils préparent un attentat, qu’ils diffusent leurs excuses par anticipation. Cela fait, tout le monde leur donnera l’absolution.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Déjà, "nous vous prions de bien vouloir nous excuser..." c'est mieux. Mais rare.
Et quand la voisine vous apporte un gâteau maison le lendemain, c'est mieux.
Répondre