Arts

Publié le par Yves-André Samère

L’histoire la plus bête de l’année. Dans le Midi, une galerie expose les toiles d’un peintre étranger, célèbre mais dont le nom m’échappe. Une jeune femme se présente, admiratrice du peintre, elle tombe en arrêt devant un tableau qui ne représente... rien, car il est tout blanc comme dans la pièce de Yasmina Reza, Arts. Émue, elle se fait photographier devant le chef-d’œuvre, puis se penche et baise la toile.

Émouvant non ?

Hélas, le baiser a laissé sur la toile la marque de son rouge à lèvres !

Il faut croire que les cosmétiques ont progressé en qualité ces dernières années, car la marque reste indélébile.

Les propriétaires de la galerie ont porté plainte. Le tableau, qui « valait » paraît-il un million et demi d’euros, ne vaut plus qu’une poignée de cacahuètes. Ce doit être une réactualisation de la fable sur le pavé de l’ours.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

LONNE 23/07/2007 14:56

Qu'est-ce, l'histoire du pavé de l'ours ?

Yves-André Samère 24/07/2007 08:21

Le pavé de l'ours désigne une fable de La Fontaine : un ours est ami d'un jardinier. Le jardinier fait la sieste, l'ours observe une mouche qui tourne autour du visage du dormeur. Pour le protéger, il prend un pavé, et il écrase la mouche... ainsi que la tête du dormeur !