Faux nez

Publié le par Yves-André Samère

Il y a quelques jours, je faisais allusion à ces sociétés qui changent de nom, histoire de remettre le compteur à zéro, parce qu’elles traînent des casseroles, judiciaires ou autres, et que leur nom ne vaut plus rien du point de vue de la réputation.

Eh bien, cela ne surprendra personne : Noos s’y met ! Le fournisseur d’accès à Internet et distributeur de télévision par câble, qui s’est mis la totalité de ses clients à dos pour incapacité (et aussi, un peu, pour avoir prélevé sur leur compte des cotisations qu’on ne lui devait pas), Noos, que la Direction de la Concurrence et des Fraudes a dans le collimateur depuis janvier, change de nom à la fin du mois d’août. Ne prenez pas cet air étonné.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

LONNE 24/07/2007 20:27

Dieu sait pourquoi, généralement ils se prennent un nom à racine latine : "Vivendi", "Aventis"... et payent les études sur le sujet hors de prix. Le seul groupe plombé par sa réputation qui n'ait pas franchi le pas, c'est Total (Fina Elf).

Yves-André Samère 25/07/2007 16:07

Encore une ou deux marées noires, et ils y viendront.