Saint Lustiger

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, on enterre Lustiger, ex-cardinal archevêque de Paris. Avalanche de louanges et fleuve de sirop, sans aucune réserve. On ne dira donc pas ici que Lustiger était ivre d’ambition (il voulait être pape, mais son charmant caractère lui avait fait beaucoup trop d’ennemis chez les autres cardinaux pour qu’il espère être élu), il pratiquait la démagogie sélective (dire aux jeunes, dans une interview par Karl Zéro, de « Ne pas faire les cons la nuit de Noël »... mais ne pas se prononcer pour les autres nuits), vindicatif (il haïssait, et c’était d’ailleurs réciproque, son collègue Decourtray, président des évêques de France et académicien comme lui... sans avoir écrit le moindre livre qui vaille), et fieffé menteur : il avait eu une façon ignoble de justifier la réception par Jean-Paul II de Jean-Marie Le Pen.

Mais bon, tout ça, on va vous le dire dans les journaux et dans les radio-télés, c’est sûr...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :