Bosse du commerce

Publié le par Yves-André Samère

Longtemps, Bill Gates, le créateur de l’empire Microsoft, n’a pas cru à Internet. Lorsqu’il s’est mis à y croire, il a fait fabriquer en hâte un navigateur destiné à concurrencer Netscape, que jusque là tout le monde utilisait.

Son navigateur n’était pas meilleur que celui du concurrent, mais Microsoft a usé d’une astuce, il l’a baptisé « Internet Explorer ». Dès lors, les gens qui ne se posent pas beaucoup de questions (ils sont la majorité) ont eu vite fait de conclure que, pour naviguer sur Internet, il fallait obligatoirement Internet Explorer ! Ils le croient toujours, et ce machin, qui est inférieur aux navigateurs concurrents que sont Firefox et Opera, reste le plus utilisé dans le monde.

Cela me rappelle une petite histoire. Dans Savile Row, à Londres, un tailleur (il n’y a que des tailleurs, dans cette rue) avait choisi comme enseigne « Au meilleur tailleur de Londres ». Mais, quelques yards plus loin, un autre tailleur fit inscrire sur la sienne « Au meilleur tailleur du monde ». Vint un troisième tailleur, qui eut la chance de louer une boutique située juste entre ses deux concurrents. Et que croyez-vous qu’il inscrivit sur son enseigne ? « Entrée principale » !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Hum. Cela se discute !!!
Répondre
Y
C'est drôle quand c'est indirect, suggestif, allusif. "Entrée principale" est plus drôle, parce que ça n'emploie pas le mot "tailleur", mais tout autre chose. C'est du second degré. Les vannes au premier degré sont trop simples.
D
Je la connaissais, mais le troisième tailleur avait mis sur sa vitrine "meilleur tailleur de la rue"...
Répondre
Y
Ma version est plus marrante !