Romanesque ou romantique ?

Publié le par Yves-André Samère

Les adjectifs romanesque et romantique sont presque synonymes, c’est pourquoi on emploie volontiers le second à la place du premier. Il y a pourtant une nuance, en ceci, que romantique possède une signification que romanesque n’a pas.

Est romanesque ce qui relève du roman, récit consacré à des personnages en général imaginaires, et détaillant des sentiments, des aventures, des événements. Et romantique, mot qui est né en Angleterre avant d’être adopté en Allemagne, puis dans les autres pays, comprend tout cela. Mais ce mot a été complété par Friedrich Schlegel, écrivain, philosophe et critique (1772-1829), qui lui ajouta le sens d’« œuvre inspirée par le Moyen-Âge », en opposition au mot classique, qui définit les œuvres inspirées par l’Antiquité. Par exemple, le théâtre français du dix-septième siècle est classique, alors que celui du dix-neuvième est romantique pour une large part. Ainsi est né en littérature le mouvement romantique, dont le représentant français le plus connu est Victor Hugo... mais qui ne l’a pas inventé, puisque ce genre est apparu en Allemagne au siècle précédent.

Ce dernier sens n’est pas attaché au mot romanesque. Il existe donc de la musique romantique et de la peinture romantique, mais pas de musique ou de peinture romanesque.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

S
Etre romanesque est rester conscient d'une démarche poetique, être romantique est être prisonnier d'un état d'esprit illusoire ?
Répondre
Y
Mon article ne se contentait pas de ça. Il soulignait la différence historique entre ces deux notions.
M
le romantique est souvent exalté alors que le romanesque est plutôt sentimental
Y
Schématiquement, oui. Mais le romantisme est un mouvement, alors que le romanesque est un genre.