« Pipolisation » des politiques

Publié le par Yves-André Samère

De la botte de foin des âneries entendues récemment, vous avez peut-être extrait ce prétexte passe-partout : la « pipolisation » de la vie politique française serait inéluctable, imposée par le public (on se demande pourquoi les journaux devrait lui obéir, au public), et pas uniquement inspirée par l’imitation servile de tout ce qui se fait aux États-Unis.

Das ces conditions, on se demande – aussi – pourquoi ce phénomène n’apparaît pas du tout, par exemple, en Allemagne, où la vie privée de la chancelière Angela Merkel et de ses ministres ne remplit nullement les pages des journaux.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 25/04/2008 10:57

Entièrement d'accord. Et ce décolleté ne lui allait pas si mal. Sarko à l'Opéra ou à la Comédie Française ? Vous voulez qu'il nous fasse une surchauffe cérébrale ?

Yves-André Samère 25/04/2008 12:22


Quoi ! L’homme qui se fait accompagner par Bigard chez le pape ne serait pas cultivé ?


DOMINIQUE 24/04/2008 19:22

Mais si, Angela a fait la une "pipole" le jour où elle est allée à l'Opéra en arborant un somptueux décolleté. Nous sommes quand même bien loin des frasques présidentielles, ou des farces berlusconiennes !

Yves-André Samère 25/04/2008 08:30


Aller à l’opéra et aller à Eurodisney accompagné d’un mannequin, c’est différent. Qui peut imaginer Sarkozy allant à l’opéra ? Si Angela Merkel a été photographiée à cette occasion, rien n’indique
qu’elle est sortie le soir EN VUE DE se faire photographier.