Yo-yo

Publié le par Yves-André Samère

Il y a quelques jours, le Zapping de Canal Plus montrait une maison située à Grand Lahou, sur le littoral de la Côte d’Ivoire – un endroit que je connais. Le commentaire et les illustrations mettaient en évidence le phénomène suivant : quelques mois plus tôt, cette maison se trouvait à sept mètres du bord de mer ; à présent, les vagues léchaient le pied de ses murs. Conclusion du commentateur, le niveau de la mer a monté.

Conclusion un peu rapide ! On voit, depuis toujours et un peu partout, la mer grignoter le pied des falaises, qui s’effondrent inévitablement, et gagner quelques mètres sur la terre. Cela n’a jamais signifié que le niveau de l’eau montait.

Parfois même, il semble évident que ce niveau monte, alors que c’est, le croirait-on, la terre ferme qui s’enfonce ! Ce n’est pas une plaisanterie. Sur un grand nombre d’îles de l’Océan Pacifique, celles qui comportent un volcan, celui-ci s’enfonce sous son poids, et donc l’océan autour de l’île semble monter. Ce phénomène géologique est connu des spécialistes, il s’appelle « effet Guyot », et déjà Darwin, au dix-neuvième siècle, l’avait étudié. Pourtant, à cette époque, on n’affolait pas les foules avec le réchauffement climatique.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

martine cognito 04/09/2008 03:28

et pour clore le débat, la vapeur d'eau n'est pas un gaz. Simplement un élément de l'atmosphère.
Ce qui ne remet pas en question son rôle.

Yves-André Samère 04/09/2008 08:43


Distinction ésotérique et que tous ne font pas. Voir ici :

http://www.atmosphere.mpg.de/enid/2__Rayonnement_et_gaz___effet_de_serre/-_la_vapeur_d_eau_2tx.html


martine cognito 31/08/2008 20:14

Il y a même un des scientifiques qui a du porter plainte pour avoir gain de cause et se faire retirer de la liste.

Pour la vapeur d'eau j'ai bien peur qu'il faille attendre la prochaine glaciation ;)

Yves-André Samère 01/09/2008 08:25



Je ne savais pas qu’il y avait eu plainte, mais c’est normal : conserver la signature, sur un document, de quelqu’un qui a manifesté son intention de ne pas signer, c’est faire un faux.

L’histoire de la vapeur d’eau est en effet délirante. Toute combustion, toute évaporation produit de la vapeur d’eau. Impossible de réduire le phénomène... et c’est pourquoi on n’en parle pas !
En revanche, annoncer qu’on va réduire le taux d’émission de gaz carbonique, c’est bon pour la pub, et tous les fabricants de voiture sont tombés dans ce travers.



martine cognito 31/08/2008 19:04

J'ai regardé un documentaire sur ce sujet, c'était sur planete je crois. Il y était dit qu'avec l'aide de carottes glaciaires on avait pu déterminer la température et la répartition des gazs dans l'atmosphère. En bref, d'après l'évolution des courbes le co2 variait en fonction de la température.
Ensuite certains scientifiques avaient fait des relevés de l'activité solaire de leur époque (tâches solaire et autres). Si je me souviens bien ça a commencé vers le 14ème siècle. Ces scientifiques n'ont évidemment pas étudié cette activité tout du long et les courbes représentant l'activité solaire ne sont pas complètes sur toute la période.
Mais avec les données dont on dispose il est facile de s'apercevoir que les deux courbes (température et activité solaire) coïncident à chaque fois. Et puis se dire que plus le soleil est actif plus il fait chaud c'est assez plausible.

Il y a un truc marrant aussi, beaucoup d'intervenants dans le documentaire étaient des scientifiques qui avaient décidé de quitter le giec lorsqu'ils ont vu que les rapports ne tenaient aucun compte de leurs études ..

Yves-André Samère 31/08/2008 19:44



Tout à fait exact en ce qui concerne les taches solaires, j’ai vérifié depuis mon dernier commentaire où je disais que je n’avais pas d’opinion. Et j’ai mentionné aussi cet épisode des
scientifiques qui avaient démissionné du GIEC pour cause de désaccord sur les conclusions... et dont les noms ont été conservés comme signataires des textes qu’ils désapprouvaient. C’est
quasiment un procédé stalinien, de la part du GIEC.

Enfin, que faire contre le principal gaz responsable de l’effet de serre, qui n’est pas le gaz carbonique, mais la vapeur d’eau ? En quantité énorme dans l’atmosphère, au regard des quantités
très faibles de gaz carbonique.




martine cognito 04/07/2008 16:00

Ce n'est pas le réchauffement climatique, c'est simplement l'effet de serre avec l'augmentation du co2.
Bien entendu les météorologues savent déjà que le taux de co2 dans l'atmosphère est induit par la température (et non pas l'inverse) et que les variations de température sont principalement du à l'activité solaire.
Mais bon, ce n'est pas encore à la mode il parait.

Yves-André Samère 04/07/2008 21:20


L’effet de serre prétendument induit par le gaz carbonique est une notion simpliste et fausse. Le principal agent de l'effet de serre est la vapeur d'eau, pour plus de la moitié. La concentration
de gaz carbonique dans l'atmosphère est si faible, que même un doublement de son volume, dans l'absolu, n'aurait qu'un effet (relatif) très faible sur la composition globale de l'atmosphère, qui
resterait donc quasiment inchangée.

Sur les taches et l'activité solaires, je n'ai aucune opinion. On manque manifestement de moyens pour établir une relation de cause à effet.


DOMINIQUE 26/04/2008 17:49

Le phénomène est connu aussi au Pays Basque (Biarritz, St Jean de Luz pour les nuls en géographie), où les falaises reculent, rendant inhabitables certaines maisons construites au XIXème siècle.