Mater le tréma

Publié le par Yves-André Samère

On dit que les Français ne savent pas quoi faire du tréma. En particulier, qu’ils ignorent où et quand on doit le placer.

C’est pourtant simple : le tréma a été inventé pour attirer l’attention sur une lettre qu’on oublierait de prononcer s’il était absent. Ce qui est le cas de certains mots où une voyelle suit un « u », dont on peut croire qu’il n’est présent que pour durcir la lettre « g » : on a tendance à oublier de prononcer ce « u ». L’exemple le plus frappant est le verbe aiguiser : il n’y a pas un Français sur un million qui sache que le « u » se prononce, comme dans aiguille. Pourtant, c’est logique, ces deux mots viennent de l’adjectif aigu.

La règle ancienne tendait à placer le tréma sur la lettre qui suivait le « u », et à écrire par conséquent ambiguïté. Aujourd’hui, l’Académie française conseille plutôt de le placer carrément sur le « u » lui-même (on écrira ainsi ambigüité), et surtout, de l’introduire dans les mots où on l’avait oublié, comme le verbe arguer, que quatre-vingt-dix-neuf personnes sur cent prononcent mal, en le faisant rimer avec reggae ou sagaie, alors que ce mot est de la même famille que le nom argument, où le « u » s’entend. Donc on peut (et il vaut mieux) écrire argüer.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
D'accord pour guenille et aiguille, mais il faut quand même penser à nos chères têtes blondes "les poules du couvent couvent".
Le français n'est pas si facile quand on essaye de se mettre dans la peau d'un étranger.
Je soupçonne notre Président d'avoir passé son enfance à parler hongrois.
Répondre
Y

“Le français n'est pas si facile quand on essaye de se mettre dans la peau d'un étranger”... mais ils le parlent mieux que les Français, bien souvent !


D
Oui, mais on dit guenille, pas gu-enille. Pas facile-facile de faire coïncider prononciation et écriture. Evénement que l'on prononce évènement... Tiens, même votre correcteur d'orthographe me tacle pour "événement", le traître !
Répondre
Y

Aucun rapport entre aiguille et guenille. Le mot aiguille est parent du mot aigu, donc c’est normal de prononcer le “u”.
Pour évènement, il fait partie des mots dont l’Académie recommande de l’écrire comme on le prononce. Mais rien n’est obligatoire. Les correcteurs à jour doivent accepter les deux
orthographes.