Siné tique

Publié le par Yves-André Samère

Tout Paris ne bruit que du renvoi de « Charlie-Hebdo », par son directeur Philippe Val (directeur, parce que son argent lui a permis d’en devenir l’actionnaire principal, le plus gros co-propriétaire, en somme), du renvoi, donc, de Siné, dessinateur et chroniqueur de 79 ans, et qui était dans ce journal depuis des lustres. Siné a en effet récemment écrit ceci dans « Charlie-Hebdo », à propos de Jean Sarkozy : « Il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! ».

Accusé d’antijudaïsme pour cette vanne stupide, ce qui est tout aussi stupide (la première femme de Siné ainsi que leur fille sont juives), Siné a été mis à la porte par Val, après avoir d’abord écrit des excuses, puis les avoir retirées quand Val a exigé qu’il s’excuse aussi auprès des familles Darty (Sebaoun, en fait) et Sarkozy. Val, argüant que la conversion du prince Jean était une « fausse rumeur » (comme quoi les pléonasmes l’effraient moins que la satire), l’a viré, au grand scandale de la rédaction.

Mais il y a peut-être une autre raison au renvoi de Siné (que je ne défends pas outre mesure, c’est l’un des plus mauvais dessinateurs de France, avec Wolinski, et ses textes sont à la hauteur de ses dessins). En effet, juste au-dessus du texte litigieux, on pouvait lire ces courtes lignes : « Concernant l’édito-lynchage de Philippe Val sur Denis Robert, je me contenterai, prudemment, du blanc qui va suivre », et il insérait à cet endroit un dessin affichant le mot « autocensuré », en lettres blanches sur fond noir. Probable que Val a si peu apprécié qu’il a saisi le premier prétexte pour se débarrasser de lui !

Rappelons à ceux qui auraient passé de trop longues années dans la jungle colombienne et ne sauraient pas qui est Denis Robert, que ce journaliste s’est battu des années durant pour faire triompher la vérité dans l’affaire Clearstream, que les multiples procès qu’il y a gagnés, en le ruinant, l’ont contraint à abandonner sa lutte, et que l’avocat de Clearstream est aussi celui de... « Charlie-Hebdo ».

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Maintenant on a des pudeurs de violette dès que l'on parle religion. Il n'y a rien d'antisémite dans cette phrase, ou alors je cause pas bien le français, disons qu'il y a un peu d'ironie sur l'arrivisme de Monsieur fils... Ou bien dès que l'on écrit le mot "juif" on est antisémite ???
Répondre
Y

C’était un prétexte, tout le monde l’a compris.
Outre l’histoire Clearstream-Denis Robert, Val est plutôt pro-israélien, Siné très pro-palestinien, et ils s’affrontaient depuis longtemps là-dessus.