Vaccin anti-grippal : annonce optimiste

Publié le par Yves-André Samère

Ce qu’il y a de sympathique avec les journalistes de France Inter, c’est qu’ils font confiance à leurs informateurs : ils ne vérifient jamais, avant de répercuter le communiqué officiel.

Ainsi, avant-hier, ils ont annoncé que le vaccin anti-grippal de l’année était disponible. Il eût fallu préciser qu’il n’était disponible qu’en pharmacie, et payant. Encore fallait-il une ordonnance du médecin, donc payer aussi une consultation.

Mais surtout, le vaccin n’a pas encore atteint les hôpitaux. Ainsi, l’Hôtel-Dieu, seul hôpital du centre de Paris (il se trouve dans l’Île de la Cité, à côté de Notre-Dame), et qui vaccine gratuitement, ne sera pas fourni avant... le 31 octobre ! L’annonce optimiste était donc un peu prématurée...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Vérifié, en bonne "journaliste" : la caisse régionale des Mines. En effet, mes parents sont des mineurs (comme pour le charbon). Au début, quand on a trouvé du pétrole et du gaz en France, les salariés étaient rattachés au régime des Mines, car ça venait du sous-sol. Statut vite abandonné, car il était cher. Mais les premiers salariés ont continué à en bénéficier. Comme l'indemnité de jardin, un tarif de gaz préférentiel, et les soins gratuits.
Répondre
D
Il faut être plus âgé, cher ami. J'ai reçu un "bon pour vaccin" gratuit pour mon père qui a 83 ans. A moins, et je suis comme les journalistes, je n'ai pas vérifié, que cette gratuité soit liée à son état de santé ?
Répondre
Y

Reçu de qui et sous quelles conditions, tout est là.
Cela dit, je visais surtout les journalistes, pas l’hôpital, qui n’y peut rien s’il n’est pas approvisionné.