Micro-trottoirs

Publié le par Yves-André Samère

Les radios et télévisions s’honoreraient en cessant d’alimenter leurs journaux avec ce qu’on désigne comme des « micro-trottoirs» et qu’elles appellent officiellement des « témoignages », essentiellement de personnes n’ayant été témoin de rien. Par exemple, comme ce matin sur France Inter, avec ces élucubrations de gosses à propos de la guerre de 14-18 : « Je pense qu’il faut en parler même si y en a qui sont encore morts » (sic), ou  « Moi j’aurais défendu mon pays, même si recevoir presque des obus sur la tête c’est pas génial » (re-sic).

Ce remplissage avec du vide farci de niaiserie n’est-il pas profondément moderne ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :