Débuter à 76 ans

Publié le par Yves-André Samère

Le fait laisse de l’espoir aux apprentis-écrivains : on peut débuter en littérature à... 76 ans !

C'est le cas de Bernard du Boucheron – 82 ans aujourd’hui. En 2004, il a publié son premier roman, Court serpent. Mieux encore, il a reçu pour ce livre le Grand Prix de l’Académie française. Le « Court serpent » du titre est un navire qui vogue vers la Nouvelle Thulé, au Xe siècle, y emmenant un cardinal-archevêque.

L’auteur ne s’est pas arrêté en si bon chemin, puisqu’il en est à son troisième roman, Chien des os, qui se passe au XVIe siècle. Cet attrait pour le passé lui vient de son histoire familiale : comme son nom l’indique, Bernard du Boucheron ne vient pas du monde ouvrier ! En fait, il parle l’anglais, le norvégien, le danois, le portugais et l’espagnol, a « fait » Sciences-Po, puis l’ENA, avant d’être l’un des dirigeants d’EADS (il a commercialisé le Concorde et participé aux débuts de l’Airbus), et c’est un catholique qui se qualifie de « montherlantien ». Rappelons pourtant que Montherlant proclamait son athéisme !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :