Gay, gay, marions-nous !

Publié le par Yves-André Samère

Aux États-Unis, un cinquième État vient de légaliser le mariage homosexuel. Cette fois, c’est le Maine, où le gouverneur a signé la loi quelques heures après le vote de la Chambre des Représentants. En Europe, les deux pays naguère les plus rétrogrades ont inclus ce type d’union dans leurs lois depuis pas mal de temps : le Royaume-Uni et l’Espagne. Si bien qu’en France, les gays gémissent : « Et nous ? ».

Amis homos, vous avez tout faux. Laissez tomber les campagnes politiques, et tâchez de trouver – ce ne doit pas être bien difficile – un des vôtres qui ait l’oreille de Carlita. Non, pas Steevy, il est grillé, et trop lié avec Jeanne Moreau. Pas Pierre Bergé non plus, TRÈS mauvaise idée ! Je suggèrerais plutôt quelqu’un dans le genre de François Ozon ou Olivier Py. Qui présente bien, quoi !

Et c’est ainsi qu’un beau matin, en se rasant, Sarkozy, n’ayant pas trouvé d’idée nouvelle pour la journée, se dira : « Tiens ! Et si j’instaurais le mariage gay ? Ça fera moderne, et en plus, je mouille le Parti Socialiste ! ».

Comme les trouvailles inattendues germées dans la cervelle du patron ne peuvent pas être discutées (souvenez-vous de la suppression de la pub à la télé), en moins de vingt-quatre heures, tous les réacs de son parti clameront que c’est génial. Certes, Christine Boutin fera une colère, mais comme c’est plutôt rigolo, les colères de Cri-Cri, ce sera une raison de plus.

À mon avis, en six mois, ce serait chose faite.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Et le Pacs ?
Répondre
Y

À ma connaissance, il n’existe qu’en France. Et il n’équivaut pas au mariage.