Transports

Publié le par Yves-André Samère

À la radio ce matin, deux informations.

En France, pour le délit de dépassement de plus de cinquante kilomètres-heure de la vitesse autorisée, on pourrait, comme la loi le permet, confisquer le véhicule du délinquant. La voiture pourrait être revendue au profit de l’État, voire détruite.

D’autre part, à Prague, pour faciliter le recrutement des infirmières, on leur offre une poitrine siliconée. Mais, en cas de démission, l’infirmière pourrait avoir à rembourser sa prothèse.

Et si l’on combinait les deux informations ? On confisquerait à l’infirmière démissionnaire ses seins en silicone. Ils seraient revendus au profit de l’État, voire détruits.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 26/05/2009 17:58

Faudrait plutôt calibrer les prothèses selon la durée du contrat : 85 D (3 ans) à 100 E (6 ans).
Au moins, les patients seraient contents d'être hospitalisés !