Ils ne voulaient pas de la Tour Eiffel !

Publié le par Yves-André Samère

Pendant la construction de la Tour Eiffel, les opposants à son édification ont émis une pétition pour la faire interdire. Elle fut signée, notamment, par Alexandre Dumas fils, Maupassant, Leconte de Lisle, Gounod, Charles Garnier (architecte de l’Opéra) et par les peintres Meissonnier et Bouguereau. Ils écrivaient : « Nous venons, amateurs passionnés de la beauté de Paris, protester de toute notre indignation contre l’érection de l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel dont la commerciale Amérique elle-même ne voudrait pas ». Pas de chance, on a construit à Las Vegas une reproduction de la Tour, en plus petit.

Il faut dire que les adversaires du projet brillaient par les arguments réalistes qu’ils avançaient. Ainsi, certains architectes affirmaient que la Tour s’effondrerait au-delà de 221 mètres. Et les habitants du quartier portaient plainte, craignant que la Tour s’écroule sur leur toit (il y a très peu d’immeubles à moins de trois cents mètres de là).

De tous ces pétitionnaires, Maupassant est un cas particulier : il ne voulait pas de la Tour, mais, quand elle fut édifiée, il prit l’habitude d’aller déjeuner presque chaque jour dans son restaurant. Prétexte : c’était, paraît-il, « le seul endroit de la capitale d’où l’on échappe à la vue de ce cauchemar torturant ». Maupassant était un précurseur, puisqu’on a souvent dit par la suite que l’endroit le plus agréable de Paris, c’était au dernier étage du Centre Pompidou, parce que, de là, on ne voyait PAS le Centre Pompidou !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :