Tant qu’on n’a pas...

Publié le par Yves-André Samère

Une réplique pittoresque, hier soir, dans un épisode d’Urgences, sur France 2 : « On n’est pas un grand médecin tant qu’on n’a pas tué un de ses patients ». On voit que la série a été conçue par un ancien diplômé de la Harvard Medical School, l’écrivain scientifique Michael Crichton. Lui-même décédé, et on espère qu’il doit son décès à un médecin !

Dans le même ordre d’idées, attendons d’autres perles. Par exemple, Jean-Pierre Elkabbach pourrait déclarer : « On n’est pas un grand journaliste tant qu’on n’a pas fait annoncer, sur la radio qu’on dirige, la mort d’une personnalité encore vivante ». Ou Charles Pasqua : « On n’est pas un grand ministre de l’Intérieur tant qu’on n’a pas été renvoyé devant la Haute Cour de Justice ». Ou Jacques Séguéla : « On n’est pas un grand publicitaire tant qu’on n’a pas fait échouer la campagne électorale d’un candidat à l’élection présidentielle ». Ou Rachida Dati : « On n’est pas un grand ministre de la Justice tant qu’on n’a pas aggravé le surpeuplement des prisons ». Ou Bernard Laporte : « On n’est pas un grand sélectionneur du Quinze de France tant qu’on n’a pas fait connaître à son équipe une défaite contre l’Argentine, par 10 à 34, lors du match pour la troisième place de la coupe du monde de rugby ».

Je vous laisse trouver d’autres exemples.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :