Loi du marché, ou dogme ?

Publié le par Yves-André Samère

Pourquoi la fameuse « loi du marché » est-elle devenue l’équivalent d’une religion pour certains économistes (et trop d’hommes d’État) ? Confusion mentale ! Le marché n’aurait jamais dû sortir de ce dont il s’occupe, à savoir l’échange de biens marchands et de capitaux.

Au lieu de cela, on en a fait le modèle – voire l’étalon-or – de l’organisation de la société. Très vite, elle est devenue le seul critère pour la morale, la culture, l’éducation... et les institutions ; autrement dit, un pays devenait une entreprise, qu’il était nécessaire de « manager ». Quelle ânerie, de la part des hommes censés intelligents qui prétendent nous gouverner !

Et l’argent a suivi : tout ce qui n’était pas rentable a été frappé d’anathème. On voit où tout cela nous a conduits. Il serait urgent de remettre les choses à leur place et de ne plus tout mélanger. Tout est dans tout ? Non, certainement pas.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :