Relations sexuelles ? Ah bon ?

Publié le par Yves-André Samère

Franchement, cela commence à devenir lassant d’entendre et de lire dans les tous les médias français que Polanski a été poursuivi pour « relations sexuelles avec une mineure ». Curieuse amnésie au service d’une belle hypocrisie. Alors, mise au point.

Il y a eu sept chefs d’inculpation : 1. adultère (Polanski était marié) ; 2. détournement de mineure (la fille avait treize ans) ; 3. relations sexuelles illicites (j’ignore ce que cela veut dire) ; 4. viol ; 5. sodomie ; 6. fourniture de drogue ; et 7... je ne me souviens plus.

Polanski avait tenté de faire négocier son affaire avec le procureur, pour que ne soit retenues que les relations sexuelles illicites. C’était gros comme une maison, et le procureur a refusé. De sorte que ramener l’affaire à ce simple chef d’inculpation, de la part des journaux français, c’est de la complaisance pure et simple. Et entendre larmoyer Mitterrand et Kouchner, pour des raisons qu’on préfère ne pas connaître, c’est à la fois ridicule et ignoble : quand on drogue une fille de treize ans pour la violer par derrière, on est un ignoble salaud, inutile de jouer avec les mots. Les Bud Abbott et Lou Costello du gouvernement devraient se chercher une autre cause plus reluisante.

Soit dit en passant, Sarkozy ferait bien de ne pas se joindre à ce chœur des pleureuses. Après avoir fait pression sur les juges français, il ne va pas faire pression sur la Justice des États-Unis ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 29/09/2009 11:38


Il y a une autre chose, très importante aux Etats-Unis : se dérober à la Justice après avoir été libéré sous caution (donc, sur parole). Cela explique aussi "l'acharnement" de la Justice
Etats-unienne.
Quant aux "excuses" masculines pour ce genre de choses, elles sont vieilles comme le viol. "Elle a tout fait pour, et après elle veut pas".


Yves-André Samère 29/09/2009 19:33


Les États-Unis sont un pays très différent de l’Europe. Par exemple, ne pas payer ses impôts est aussi très mal vu. En revanche, engraisser ses gosses en les gavant de hamburgers ou de trucs
sucrés, ou les faire rêver avec les niaiseries de Disneyland ou du baseball, n’est pas du tout déconsidéré.

Et puis, renverser les gouvernements étrangers parce qu’ils ont eu l’audace d’être un peu de gauche, c’est tout à fait bien vu.


DOMINIQUE 28/09/2009 19:50


Ça vaut ce que ça vaut, mais je pense que "relations sexuelles illicites" veut dire que la gosse n'était pas juridiquement en âge d'en avoir, des relations sexuelles. Le "détournement de mineure"
n'est pas forcément lié à des relations sexuelles, la mineure en question est soustraite par un adulte à l'autorité des parents.


Yves-André Samère 29/09/2009 09:52


Probable. Je voulais dire seulement ceci : cette expression, à ma connaissance, n’a jamais été utilisée en France à propos des affaires judiciaires.
Ricanons : on a pu lire ou entendre des ignominies du genre « Elle avait 13 ans mais elle en faisait 25 ». Ce délicat propos complètement exempt de tout sous-entendu vient du
cinéaste Costa-Gavras, interviewé par Fogiel. DONC, bien entendu, elle avait l’âge d’être violée ! Peut-être même qu’elle en avait envie, la salope !