« 4G ready pour Noël » ? Non ! 

Publié le par Yves-André Samère

Les requins spécialisés dans la fourniture d’accès à Internet et au téléphone s’ingénient à... euh... fournir aussi, aux vicelards dans mon genre, de quoi remplir leurs petits scribouillis venimeux. Ainsi, j’ai déjà dit deux ou trois choses aimables sur le compte de SFR, mais c’est un plaisir que de remettre le couvert.

SFR est filiale de Vivendi, et fournit à ses abonnés ce dont je parlais dans la première ligne de la présente notule. Je n’ai jamais été abonné chez SFR, mais je connais sa réputation de rapacité. J’ai en outre un cousin qui était abonné chez eux. Hélas, le pauvre, qui payait trop cher et s’estimait mal servi, a eu le mauvais réflexe de se désabonner sans s’abonner au préalable chez un concurrent, de sorte que, totalement privé d’Internet et de téléphone, donc dans l’impossibilité de s’inscrire ailleurs, il est aujourd’hui aussi isolé qu’un de ces ours sur son bloc de glace que la télé nous exhibe quotidiennement pour nous apitoyer (le bourrage de crâne tire-larmes aide à faire passer les contre-vérités, tout le monde sait ça).

J’avais donc épinglé SFR pour son annonce très prématurée de fourniture de la 4G – cette norme permettant de transmettre des données par ondes radio sur un volume beaucoup plus important que les actuelles normes 2G et 3G. Or SFR vient de remettre doublement la gomme. D’abord, en diffusant des pubs télévisées où Gad Elmaleh se déshonore ; ensuite, en placardant un peu partout des affiches dont le slogan dit à peu près « Serez-vous 4G ready pour Noël ? ». Or l’escroquerie morale est double.

D’abord, la revue informatique « PC Inpact » (non, il n’y a pas de faute d’orthographe, ils écrivent bien leur titre de cette façon), qui a fait interviewer par son journaliste spécialisé David Legrand le propre PDG de SFR, Stéphane Roussel, révèle par la voix de ce dernier que la 4G n’arriverait pas à Paris avant... la fin de 2013 ! Je le répète, c’est le PDG de SFR lui-même qui le dit. Donc, pour l’avoir à Noël, chers abonnés, vous pourrez vous brosser ! Première escroquerie. À moins que SFR ait omis de mentionner dans sa pub « pour Noël 2013 ». Sont-ils distraits, ces publicitaires...

Seconde escroquerie, plus subtile, et qui est un grand classique de la pub : le slogan prend bien garde de ne pas affirmer « Vous aurez la 4G pour Noël 2012 ». Non ! Il interroge : « Aurez-vous la 4G ? ». Et si vous êtes assez bêtes pour répondre que oui, cela n’engage que vous.

(Escroquerie annexe : SFR oublie de mentionner, où que ce soit, que la 4G va lui coûter si cher, qu’il lui faudra augmenter fortement ses tarifs. Mais chut, ne le répétez surtout pas, je n’ai rien dit)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :