À quoi servent les ministres ?

Publié le par Yves-André Samère

Je ne suis pas vraiment partisan de François Hollande, et n’ai voté pour lui que pour une raison : il n’y avait pas d’autre moyen de se débarrasser de Talonneto. Par ailleurs, si un jour vous apprenez que je viens de m’inscrire au fan-club de Jean-Marc Ayrault, l’amateur d’aéroports inutiles, veuillez appeler immédiatement les urgences psychiatriques.

En dépit de cela, j’approuve le tandem au pouvoir pour la décision qu’il vient de prendre : interdire aux ministres de se produire dans les radio-télés sans autorisation, dûment demandée par écrit avec justificatifs du pourquoi du comment.

Il était temps, en effet, que quelqu’un songe à allumer un pare-feu, et qu’il soit rappelé que les membres du gouvernement ont pour seule utilité de travailler au bien-être et à la sécurité de ceux qui leur ont donné mandat de le faire ; pas d’aller faire le clown chez Ruquier ou se faire tutoyer par la Miss Météo de Canal Plus. Pas non plus de préparer leur reconversion en chroniqueur de radio ou de télévision, car il commence à y avoir pléthore.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Ça a déjà commencé. Ne serait-ce que sur le mode rigolard, hier soir, au Petit Journal. À télécharger avec Captvty.

Il est évident que la chose est irréalisable, vu que nos Excellences passent leurs vies dans les radios-télés. C’est leur drogue. Même quand on se fiche d’eux comme aux Guignols, ils ne peuvent pas
s’en passer.

Comme chantait Juliette Gréco, « Parlez-moi d’moi, y a qu’ça qui m’intéresse ».
Répondre
J
On attend avec impatience les cris des journalistes des radios et télés qui vont crier à la censure de la parole des ministres, juste parce qu'ils perdront quelques faciles polémiques.
Répondre