Abrogation... de la bande à Sarkozy

Publié le par Yves-André Samère

« Le Canard enchaîné » paru ce matin confirme ce que j’avais écrit lundi soir : en hurlant avec les loups qui peuplaient la salle où leur association Sens commun tenait un meeting et scandaient « A-bro-ga-tion a-bro-ga-tion » (de la loi sur le mariage gay), Sarkozy, pour glaner les voix de ces réacs, a perdu une grande partie de ses partisans.

Au tableau de chasse, Roger Karoutchi, évidemment, et j’ai expliqué pourquoi. Mais aussi NKM, Estrosi, et, ô surprise, Nadine Morano herself. Sans compter Juppé, qui n’a jamais été un extrémiste et qui se frotte les mains de voir un adversaire pour la présidentielle perdre des points.

Finalement, ce Sarkozy, c’est bien un malade mental, incapable d’une vraie réflexion, et doté d’un petit esprit. Le plus surprenant, c’est qu’il conserve encore des partisans. Mais pas la fleur de l’élite. Bof, il lui restera les Balkany.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :