Amis à vendre (pas cher)

Publié le par Yves-André Samère

L’honorable Philippe Meyer nous apprend que, si on se désespère de ne pas posséder plus de cinq mille « amis » sur Facebook, à cause du règlement intérieur de cette maison virtuelle, il existe un remède à cette grave carence. En effet, de rusés commerçants, également sur Internet, permettre d’en acquérir un lot, moyennant finances toutefois.

On serait curieux de connaître ce que sont les manifestations d’amitié entre les gens mis ainsi en rapport, si l’on peut dire, puisqu’il est avéré que les relations entre les amis à la mode de Facebook sont réduites à figurer dans une liste et ne donnent jamais lieu à quelque échange que ce soit.

Et dire qu’on critique notre époque pour son obsession de l’utilitaire !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :