Anti-Narcisse

Publié le par Yves-André Samère

Ceux de mes proches qui sont allés avec moi au café ou au restaurant savent que je m’arrange toujours pour m’installer là où je ne fais pas face à un de ces miroirs qui agrémentent inexplicablement les murs de ces établissements. J’ai en effet horreur de me voir dans une glace, en photo, ou, plus grave, sur un écran.

En foi de quoi, si j’avais entamé une carrière d’acteur (pas de danger), j’aurais toujours fait en sorte de ne jouer que dans de mauvais films. Ainsi, peu soucieux de perdre mon temps en allant voir un navet, je n’aurais pas couru le risque de voir ma bobine dans une salle obscure.

On imagine que c’est ce type de considération qui a guidé les choix de carrière de Louis de Funès, Michel Galabru ou Isabelle Adjani.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :