Anti-pub

Publié le par Yves-André Samère

La pub emploie des méthodes bizarres, au point qu’on se demande parfois si les pubeux ont toute leur raison.

Le Point-Virgule, petite salle de théâtre du Marais, a ouvert à Montparnasse une seconde salle, appelée « le Grand Point-Virgule ». Or Alex Lutz y joue depuis le début, au mois d’octobre. Alex Lutz est un acteur très talentueux (et très beau, voyez-le grimé en fille tous les vendredis dans le Petit Journal). C’est aussi un auteur et un metteur en scène, notamment de son copain Palmade.

Or, depuis deux ou trois jours, on peut voir sur les colonnes Morris une affiche comportant sa photo, et ce slogan : « Alex Lutz au Grand Point-Virgule - Complet depuis octobre ».

Donc, des publicitaires se sont cassé la nénette pour faire savoir au public qu’il n’y avait pas de place dans le spectacle qu’ils sont censés vanter...

C’est très subtil. Une logique d’un lendemain de cuite. Ça me rappelle assez les annonces qu’on fait à la radio pour des causes identiques : telle pièce est un triomphe, il ne reste presque plus de places, dépêchez-vous de réserver ! (Lorsqu’on y réfléchit, exercice dont ces gars-là sont bien incapables, le paradoxe est assez tordu)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Deux raisons au moins plaident contre cette éventualité.

D’abord, les Lutz-Palmade-Laroque et consorts jouent les spectacles jusqu’au bout, puis en écrivent un autre. Le spectacle ne sera sans doute pas rejoué.

Ensuite, s’il était rejoué, ce serait dans plusieurs mois, voire plusieurs années. À ce moment, la pub actuelle serait oubliée depuis longtemps. Donc elle n’aurait servi à rien. On sait bien que,
pour être efficace, la publicité doit être faite dans l’instant de l’évènement, ni trop avant, ni trop après.

Bof, ça passera à la télévision, comme tout le reste.
Répondre
J
Au contraire : la pub a pour objectif de créer un besoin, un manque. En l’occurrence, cela fonctionne parfaitement, les spectateurs potentiels se rueront sur les places lorsque le spectacle sera
rejoué. Enfin, j'imagine !
Répondre
Y
Je le crois volontiers, mais je n’irai pas vérifier... puisque c’est complet depuis octobre !
Répondre
D
Il paraît que son spectacle est très bien.
Répondre