Beau joueur

Publié le par Yves-André Samère

Comme je l’avais annoncé, j’ai regardé hier soir sur Paris Première la cérémonie des Gérard, et j’avoue qu’on éclatait de rire à tout instant. D’ailleurs, presque chaque fois, à l’intitulé du prix dont on annonçait les lauréables (les cons disent « nominés »), je devinais le gagnant.

Dès le début, cela marchait très fort. En effet, le premier Gérard décerné concernait « la personnalité qui n’en a aucune », et c’est Frédéric Lopez qui l’a remporté !

Son calvaire n’était nullement fini, car il a encore été proposé deux fois, dont une pour le Gérard du plus mauvais animateur, que malheureusement il n’a pas eu (Laurence Ferrari a décroché celui de la plus mauvaise animatrice), mais qu’il aurait remporté haut la main si on avait décerné les Gérard de la radio. En compensation, il en a eu un autre, à l’intitulé interminable : le « Gérard de l’émission où on t’explique que t’as tout à apprendre de Pygmées de 1m40 qui ont des frisbees dans les lobes d’oreilles, des anneaux de pêche dans le nez, des plateaux de cantine dans les lèvres, des nichons en forme de banane, plus une dent et la bite dans un tube en bambou », pour son émission Rendez-vous en terre inconnue.

Comment croyez-vous que Lopez a réagi ? Très simple : ce matin, sur le forum de son émission de France Inter, le premier auditeur à déposer un commentaire l’a « félicité » pour son Gérard d’hier soir. Aussitôt, le forum a été fermé !

C’est ce qui s’appelle être beau joueur et avoir le sens de l’humour.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Le tapage diurne est prohibé par la loi.
Répondre
D
Comme je ne suis pas critique, je ne fais que ressentir (que voulez-vous, je suis une femme), je me suis rendu compte que j'attendais les chroniques de la chinoise d'Alsace. Son phrasé lent lui va
très bien.
Quant à Lopez, ce n'est que du bruit pour moi. La structure de l'émission me plaît assez, par contre.
Répondre
Y
Je ne mets pas dans le même sac tous les humoristes de cette émission. Morin les dépasse tous, en ce sens qu’il possède culture et sens de la répartie, sans compter un solide bon sens qui lui fait
relever les clichés des autres participants, et un français parfait. J’aime assez la Chinoise d’Alsace, car elle aussi s’est fait un personnage cynique et comique. Mais il y en a de terribles,
comme cette Michèle Guigon qui, la semaine dernière, a fait deux minutes sur la morve (!) et trois sur l’agonie de sa mère. Même Lopez ne riait plus.

Mais Lopez est totalement inculte, fait dix fautes de français à l’heure (chaque jour on a droit à un « se rappeler DE quelque chose », et il est bourré de tics, comme de dire cinq fois
par heure « mes camarades », de radoter sur le fait (imaginaire) que les invités sont traumatisés de rencontrer Previously, de prétendre que leur récompense sera de s’asseoir à côté de ce
personnage, de faire venir chaque semaine le même philosophe Roger-Pol Droit (un copain, on l’a compris), de marteler la publicité de ses émissions à la télé, de répéter chaque fois « Je vous
annonce OFFICIELLEMENT qu’on va tous y passer » (pourquoi ce titre idiot ?), de tout souligner lourdement, et ainsi de suite.

De plus en plus d’auditeurs écrivent qu’ils en ont par-dessus la tête de Lopez. On les comprend.
Répondre
D
Ses chroniqueurs sont pas mal, eux. Et Morin le seconde bien. Je trouve qu'il a trouvé un rythme dans le divertissement qui n'est pas déplaisant.
Enfin, on revient de loin par rapport à l'année dernière, je vous l'accorde.
Son rire, sa manière d'annoncer les gens, ça craint. Mais à part cela, le canevas de l'émission est pas mal du tout.
Répondre