Belle innovation sur France Inter

Publié le par Yves-André Samère

L’immense directeur que Dieu a donné à France Inter vient d’avoir une bonne idée, quoique susceptible d’amélioration : il a raccourci de dix minutes (pourquoi pas vingt ? Ce serait cela, une amélioration) l’émission de cette pauvre Isabelle Giordano, pour caser dans le créneau ainsi libéré une émission de pseudo-consultation médicale, qui vise à faire rire. En somme, on commence à pousser la pauvrette vers une sortie en douceur. Philippe Val ne doit pas être partisan de l’acharnement thérapeutique.

Ce qui m’a frappé dès les premières secondes de cette novelle émission, outre le fait que le prétendu psychiatre installé derrière le micro donne une « consultation » de médecine générale (il a pris au téléphone un « patient » souffrant d’une entorse, maladie mentale bien connue), c’est que l’une de ses premières phrases contenait l’expression « quatre z-yeux », non pas employée par dérision comme d’habitude, mais tout à fait sérieusement.

Encore un as de la grammaire. La succession de Stéphane Guillon est assurée (se souvenir de ses « trente mille z-auditeurs » qui téléchargeaient sa chronique du matin). Il est vrai qu’après l’écoute de cette pauvre Isabelle Giordano et de ses quotidiens « se rappeler DE quelque chose », il ne fallait pas traumatiser les auditeurs, qui commencent à être mithridatisés.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Pas compris que c'était comique, j'ai écouté d'une oreille, puis j'ai zappé.
On a raccourci Giordano, ce qui fait 4 morceaux d'émissions en une heure. Bravo la cohérence.
Répondre