Bern tricard sur France Inter

Publié le par Yves-André Samère

Saviez-vous que, depuis son départ de France Inter, Stéphane Bern, qui a été pendant onze ans un pilier de la station et l’un des animateurs les plus écoutés, y est devenu interdit, non seulement de séjour, mais aussi de parole ? C’est au point qu’il figure sur une sorte de liste noire.

Rappelons qu’il n’a pas été renvoyé, mais qu’il a démissionné, pour la raison que Philippe Val, le directeur, lui avait juré que Didier Porte ne serait pas viré de France Inter, seulement de la Matinale, où il avait une chronique hebdomadaire à huit heures moins cinq. Or Val n’a pas tenu sa promesse et a renvoyé sèchement Porte (et Stéphane Guillon) – ce qui lui a valu d’être traduit devant les prud’hommes, qui lui ont donné tort et l’ont condamné à une indemnité salée, à verser aux deux licenciés.

Mais Val n’est pas le seul en cause, il y a aussi Pascale Clark. On sait combien cette journaliste est acariâtre et revancharde, et Bern a dit d’elle : « Il y a des noms qui me font m’étouffer. [...] Je n’aime pas les donneuses de leçons. Je me fais insulter en permanence sur France Inter par Pascale Clark. J’ai fait une réflexion il y a peu de temps sur les jeunes et la fiscalité, elle a dit que j’étais un mauvais citoyen parce que j’étais luxembourgeois et que je ne payais pas forcément mes impôts en France. Or, je suis bien luxembourgeois mais je paye mes impôts en France et je le fais avec plaisir. [...] Elle est sèche. Elle est frustrée, elle ne m’a jamais aimé. C’est son droit, d’ailleurs ! Je suis aussi parti de France Inter à cause d’elle, elle ne m’a jamais dit bonjour pendant onze ans. Chaque matin, je lui disais bonjour, elle ne me saluait jamais. Je dis les choses franchement, c’est quelqu’un que je n’aime pas et qui ne m’aime pas. Elle est très donneuse de leçons à la terre entière ! Je me souviens, au lendemain de la défaite de Lionel Jospin, elle a dit “Entrons en résistance”, il fallait peut-être se mobiliser avant. »

Habillée pour l’hiver ! Je précise que je suis tout à fait d’accord avec Bern, qui est un type droit, loyal et courtois.

Publié dans Radio, Curiosités, Mœurs, Médias

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Je confirme la protection de Pascale Clark par Jean-Luc Hees. Mais son règne est en passe de s’achever, du moins on l’espère.
Répondre
B
J'arrive sur le tard, c'est vrai, juste pour dire que je crois que P Clark est en fait une protégée de JL Hees himself.
Sinon, parfaitement d'accord avec S Bern et les âneries qui suivent l'article: Cette chroniqueuse est insupportable de suffisance et d'autosatisfaction. Bonsaï à tous
Répondre
Y
Rêvons...
Répondre
D
Tout ce que l'on peut espérer, c'est que Val se fasse virer.
Répondre
Y
Eh oui, il existe des êtres acariâtres. Pour ne rien arranger, c’est une protégée de Val. Ce n’est pas elle qui risque de se faire licencier.
Répondre
D
Clark est pétrie de certitudes, du genre "je détiens la vérité", ce qui la rend parfaitement odieuse. Je ne l'écoute plus depuis pas mal de temps, ses interviews sont insupportables de suffisance
agressive.
Je suis désolée pour Bern, un garçon intelligent. Son analyse me fait plaisir.
Répondre