Boomerang contre l’Hadopi finlandaise

Publié le par Yves-André Samère

Ces veinards de Finlandais ont, eux aussi, leur Hadopi, que le monde entier nous envie. Elle s’appelle CIAPC (Copyright information and anti-piracy centre). Et, il y a quelques temps, les organisateurs de cette CIAPC (joli nom, qui nous rappelle la CIA), en veine d’humour, ont imaginé de fabriquer un site qui imite celui de The Pirate Bay, un site de piratage sur Internet que tout le monde connaît. Son logo représente un voilier des temps... de la marine à voile.

Or donc le site de la CIAPC, pour mieux tourner en dérision celui de The Pirate Bay, a fabriqué un logo presque identique, mais dont le voilier est en train de couler ! On a de l’esprit, chez les antipirates.

Eh bien, le vrai Pirate Bay a réagi, en portant plainte contre la CIAPC... pour piratage ! En effet, celle-ci a purement et simplement recopié la page HTML de sa cible en y modifiant quelques détails, dont bien sûr le logo, et l’a mis en ligne tel quel. C’est bel et bien une forme de piratage, analogue au fishing, technique que des fraudeurs utilisent pour tenter de se faire passer pour votre banque et vous extorquer des renseignements confidentiels afin de vous plumer.

Qu’on apprécie ou non le piratage sur Internet, on doit reconnaître que les dirigeants de The Pirate Bay ne manquent pas d’humour, eux non plus. Ils réclament 5000 euros de dommages et intérêts, et avancent cet argument imparable : si les organisations antipiratage ne respectent plus le copyright et les droits d’auteurs, cela signifie que copyright et droits d’auteurs sont obsolètes, et donc, qu’ils doivent disparaître !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :