Boutin à vendre ?

Publié le par Yves-André Samère

Christine Boutin, débarquée de son ministère il y a presque un an, était quasiment au chômage... et furieuse contre Sarkozy, qui l’avait virée. Elle a donc multiplié les petites phrases assassines, et laissé entendre qu’elle se présenterait à la prochaine élection présidentielle, privant ansi Sarkozy de quelques voix catholiques, surtout homophobes. Énervé, le chef de l’État lui avait alors, en décembre, accordé une sucette, une mission sur « les conséquences de la mondialisation », sujet sur lequel elle est évidemment imbattable. Mais enfin, cela ne suffisait pas. Sarko a donc, à compter du 1er avril, augmenté son salaire, qui n’était que de 1300 euros, de... 630 %. Elle touchera 9500 euros.

Prise la main dans le sac par « Le Canard enchaîné », Cri-Cri se débat comme une diablesse (oh pardon !), et clame qu’elle n’est « pas une femme qu’on peut acheter ».

Mais personne n’a jamais pensé cela, chère Christine. On ne peut pas vous acheter. Mais on peut vous louer ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

Au sens où les Juifs disent « Dieu soit loué ! » ?

(Oui, j’ai droit à un quota de blagues racistes, tant que je ne dis rien sur les Auvergnats)


Répondre
D

Entendons-nous bien sur le mot "louer" !!!


Répondre