C’est moi qui vais à Oslo !

Publié le par Yves-André Samère

L’attribution du Prix Nobel de la Paix à l’Union européenne a provoqué un éclat de rire général, et il faut bien dire que j’ai été l’un des premiers à me marrer : vingt minutes après l’annonce, ma petite note d’hier était déjà en ligne, ICI. C’est vrai, ça, l’Union européenne a « empêché des guerres », et si nous avons cru voir quelques massacres pendant une petite dizaine d’années dans l’ex-Yougoslavie, c’était une illusion d’optique, on a confondu avec un jeu de rôle ! Quant au fait que certains pays européens ont mené une guerre en dehors du territoire européen, comme la Grande-Bretagne aux Malouines, ça ne compte évidemment pas, les règles définissant le hors-jeu sont strictes.

Bien, et maintenant ? On nous dit que ce prix, il va falloir que quelqu’un se dévoue pour aller le chercher à Oslo le 10 décembre. Écoutez, moi, je veux bien me dévouer, je n’ai rien à faire ce jour-là. Et comme je suis bel et bien citoyen européen, quoique né ailleurs qu’en Europe, je n’ai rien contre ce voyage. Par la même occasion, je suis volontaire pour toucher le chèque d’un million d’euros, car il faudra bien que je m’habille chaudement pour le voyage : décembre en Norvège, gla-gla-gla !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Ce petit million n’est pas à dédaigner, malgré l’immense fortune de tante Liliane. Un peu d’argent de poche pour me payer mes cigares...

Quant à fréquenter Breivik, je veux bien. On discutera de l’islam et du communisme, ce sera très constructif. Mais, physiquement, il ne m’emballe pas, et mon cœur est pris par Catherine, du Petit
Journal !
Répondre
D
bon voyage! vous verrez la Norvège est une adorable contrée, un peu rèche sans doute mais vous y rencontrerez peut-être quelque charmant garçon, tel Anders Behring Breivik s'il est disponible ou
ses copains de fiesta et vous pourrez déguster de très bons harengs(s'ils ne se sont pas suicidés).
Mais qu'allez-vous faire de tout cet argent cumulé avec celui de votre héritage de tante Liliane?
Répondre