Ce raseur de Luchini

Publié le par Yves-André Samère

Ce matin, Luchini vient sur France Inter et fait tout une tirade sur les raseurs, citant évidemment la pièce de Molière Les fâcheux, car il ne rate jamais une occasion d’étaler sa culture. C’est le coup de la paille et de la poutre : il n’est pas conscient que lui-même est un redoutable raseur ! « Je peux vous dire un vers ? », demande-t-il au passeur de plats. Et il en balance... une trentaine. Impossible de le faire taire.

Outre cela, Luchini est un radoteur. Cette expression qui lui a tant plu, « la double péné » (pour pénétration), qu’il a entendu dire par une actrice du cinéma porno, non seulement il l’a fait insérer dans le dialogue du film où il tient la vedette, Alceste à bicyclette, mais il l’a ressortie sur TOUS les plateaux de radio-télé où il se répand depuis un mois, et ça commence à bien faire. Un véritable plouc.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Je vis en Provence, cher ami. Donc, je connais. Je vous rejoins sur un point : ça fait un boucan rare, notamment quand vous déjeunez sous un arbre en été. On ne s'entend plus parler.
Donc, d'un certain côté vous avez raison.
Répondre
Y
J’imaginais Luchini en cigale. Après tout, il est aussi casse-pieds que ces insectes. Or les cigales ne dédaignent pas les arbres ! Voir cette page :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cicadidae
Répondre
D
Voilà qu'il nous confond oiseaux et insectes. Mais où va-t-on ?
J'ai eu un moment la vision de Luchini à poil perché sur une branche d'arbre dans mon jardin, en train de piailler. Je ne m'en remets pas.
Répondre
Y
Vite, de l’insecticide !
Répondre
D
Otez-moi d'un doute : c'est lui, dans les arbres autour de la maison ? En tout cas, ça fait le même bruit agaçant.
Répondre
D
"Chaussette mouillée dans le bec"?(Citation)
Répondre