Censure à gros sabots

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, dans l’émission en direct de France Inter Pendant les travaux, le cinéma reste ouvert, on parlait de la censure à Hollywood, régie par le Code Hays. À la fin de l’émission se place l’habituelle séquence sur la vie et l’œuvre de Marcel Ophüls, dont j’ai déjà parlé, et j’entends – ce qui me fait sursauter – les mots suivants : « Albert Speer, seul dirigeant nazi jugé à Nuremberg à ne pas avoir été assassiné ». ASSASSINÉ ? On assassinait les nazis, au tribunal de Nuremberg ?!

Plus tard dans la journée, je télécharge l’enregistrement de la même émission, l’écoute, et j’entends ceci : « Albert Speer [...], l’un des rares dirigeants nazis à ne pas être condamné à mort ». Ils ont corrigé l’enregistrement !

À France Inter, pas besoin du Code Hays pour censurer les émissions !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :