Cette histoire, quel pied !

Publié le par Yves-André Samère

On apprend de source sure que Psitorius, énervé par le battage que les médias font autour de lui, se serait écrié : « Vous me cassez les pieds, à la fin. Lâchez-moi les baskets, j’en ai plein les bottes ! »

De son côté, la famille de sa victime a riposté : « Flanquez-le en prison, ça lui fera les pieds ».

(NB : ne me chatouillez pas sur l’orthographe du mot sure, j’ai fait exprès de l’écrire de cette façon. Et si vous n’avez pas compris la vanne, consultez un dictionnaire)

Publié dans Humour, Actualité, Justice

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
ça sent le moisi tout ça.<br /> Et donc...??? Mmmmhhh??? rien sur Marcela? elle est pourtant assez blette aussi cette hispoire.
Répondre