Cohérence de Rachida

Publié le par Yves-André Samère

Je voue à Rachida Dati une vénération dont j’ai donné ici quelques preuves. C’est simple, cela confine à l’idolâtrie. Mais, comme tous les grands esprits, Rachida est parfois distraite. C’est ainsi que, se rendant à son ministère de la Place Vendôme, il lui est fréquemment arrivé de se tromper, et, au lieu de monter dans son bureau, elle traversait souvent la place pour entrer chez Cartier, ou chez Chaumet, ou chez Van Cleef et Arpels. Une fois là, bien sûr, par politesse, elle faisait l’emplette d’un colifichet : une bague, un collier, des boucles d’oreille... On sait ce que c’est avec les personnes timides et qui ne veulent pas repartir les mains vides de chez un commerçant.

Séduit par sa personnalité, je veux aujourd’hui rendre hommage à sa cohérence. Vous n’ignorez pas que, harcelée par les paparazzi, elle a souvent dû se résoudre à poursuivre les journaux à scandale. Aucun scrupule à ressentir, ces vautours disposent d’un budget spécialement réservé aux frais qu’entraînent leurs nombreuses condamnations pour viol de la vie privée. Néanmoins, Rachida n’est pas rancunière, elle sait tendre la main à ses ennemis d’hier. Aussi a-t-on appris ce jour que, soucieuse de donner un père à sa fille, elle poursuivait en justice l’homme qu’elle désigne comme le géniteur de celle-ci, en dépit de ses 68 ans (à lui), le milliardaire Dominique Desseigne, propriétaire entre autres du Fouquet’s. Elle réclame qu’un test ADN soit fait sur lui, afin de prouver que son sang coule dans les veines de sa progéniture. Or Desseigne n’est nullement tenu d’accéder à ce désir, puisque la loi ne l’y contraint pas. C’est pourquoi la belle Rachida envisage, dans ce cas, de lui opposer, en guise de preuve de leur aventure, des photos prises dans l’Île Maurice, publiées... dans « Voici », et pour la publication desquelles elle avait naguère fait condamner ce journal.

On voit par là, comme dirait Philippe Meyer, combien la logique féminine a encore de beaux jours devant elle. Et que le cynisme n’est pas l’apanage des mâles. Ouf ! L’égalité des sexes est accomplie sans le recours à la loi.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y
Tout dépend du comportement habituel de la femme !
Répondre
D
Ah bon, des photos de vacances d'une femme de 40 ans et d'un homme de 65 sont la preuve d'une grossesse ?
Répondre
Y
On a vu des précédents : Kouchner, Stirn, Soisson, Jobert...
Répondre
D
Cette femme a les dents longues. Vous verrez, un jour elle sera ministre!
Répondre