Condamnation de Télé-Poubelle

Publié le par Yves-André Samère

Que c’est triste ! Voilà-t-il pas que la chaîne Bouygues, à laquelle nous devons tant de belles heures enrichissantes pour nos esprits incultes, vient de se faire condamner par la cour d’appel de Versailles. Ces juges, sans doute des Rouges, avaient à statuer sur la plainte d’une bande d’ingrats dont la chaîne avait pourtant faits des STARS !

Entre 2003 et 2007, l’émission L’île de la tentation a mis en scène 56 participants à ce jeu d’une très haute qualité intellectuelle, dans lequel, si j’ai bien compris (je n’ai jamais regardé ce programme culturel, à ma grande honte), des filles carrossées comme des Bugattis devaient induire à l’infidélité des hommes déjà en main – ou quelque chose d’approchant et d’un idéal aussi élevé. Or Télé-Poubelle, bien qu’elle n’ait jamais reconnu que les péripéties du jeu étaient prévues bien à l’avance par les producteurs, lesquels en imposaient l’exécution aux joueurs (on dit que le jeu était « scénarisé », et je suis très friand de ce vocabulaire), n’en gagnait pas moins des sommes considérables sur leur dos, tout en ne les payant pas.

Rétrospectivement, les pigeons se sont plaints, ont réclamé des dommages et intérêts (ils voulaient 400 000 à 600 000 euros chacun), la procédure a duré quatre ans, et la cour a fini par admettre que la chaîne de télé aurait dû leur faire signer un contrat de travail et leur verser un salaire. Ainsi, chaque plaignant recevra entre 15 000 et 17 000 euros – seulement, car le travail n’était pas « dissimulé », selon les termes du verdict.

Le gag risque de se reproduire, car il y a d’autres plaintes en instance : la même cour devra juger les cas de Kho Lanta, de Greg le millionnaire, de Marjolaine et les millionnaires (beaucoup de millionnaires, dans tout ça), et même de... Mister France. Ce sera le 13 septembre, et on n’a pas fini de rire.

Mais on tremble : et s’il venait au gouvernement la bonne idée d’instituer un « tribunal arbitral », comme celui qui a indemnisé Bernard Tapie, en vue de compenser les pertes à venir de Martin Bouygues, lequel n’est pas le plus féroce ennemi de Sarkozy ? Contribuables, préparez-vous à passer la monnaie !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Y

Je l’admets. On peut rêver de posséder une Bugatti !


Répondre
D

Cher ami, s'il vous plaît, n'insultez pas les Bugattis qui sont d'honorables, vénérables et prestigieuses voitures de collection. L'inverse de ces jeunes femmes, d'après ce que j'ai pu comprendre.


Répondre